COMITÉ CONSULTATIF

Le rôle du comité consultatif est de conseiller le comité de gestion sur les orientations de projet, particulièrement en ce qui a trait à la planification stratégique. Le comité consultatif valide les orientations proposées par le groupe de gestion. Il est formé de directeurs de l’ONF et du GTA, couramment : Danny Cormier (gestionnaire par intérim du GTA), Jacques Turgeon (producteur exécutif, Studio Acadie, Studio Ontario et Ouest), Jean-Sébastien Defoy (directeur, mise en marché ONF) et Hughes Sweeney (producteur principal – Productions interactives) auxquels se joignent les membres du comité de gestion. Réunions mensuelles ou au besoin.

Danny Cormier
Gestionnaire par intérim, Groupe des technologies de l’apprentissage
Université de Moncton

Danny Cormier a étudié à l’Université de Moncton. Il a obtenu un Baccalauréat en Sciences (physique), un Baccalauréat en Éducation et une Maîtrise en Administration des affaires.

Depuis 2001, Danny travaille au sein du Groupe des technologies de l'apprentissage (GTA), relevant de la Direction générale des technologies de l'Université de Moncton.  Il a eu principalement les rôles suivants au GTA : Concepteur pédagogique et Coordonnateur principal des projets pédagogiques. Depuis décembre 2011, il est gestionnaire par intérim.

De 2007 à 2011, Danny a agi comme spécialiste en ingénierie pédagogique dans le projet de recherche SynergiC3 financé par le Fonds d'innovation de l'Atlantique (FIA).

Avant d’être à l’emploi de l’Université de Moncton, il a enseigné au Collège communautaire du Nouveau-Brunswick en production multimédia.





Jacques Turgeon
Producteur exécutif
Office national du film du Canada

Jacques Turgeon a étudié le droit à l’Université Laval, où il a également fait des études en histoire de l’art et en cinéma. Il travaille au sein de l’industrie du cinéma, de la télévision et des nouveaux medias depuis 1978.

Il a participé, à divers titres, à des films documentaires et de fiction, de même qu’à des émissions et séries télévisuelles. Plusieurs de ses films et séries ont reçu divers prix et mentions dont Un dimanche à 105 ans, qui compte le plus grand nombre de visionnage sur onf.ca. Il a produit et coproduit des films marquants tels Duhamel, Il parle avec les loups, Les épouses de l’armée, Raoul Léger - la vérité morcelée, On a tué l’Enfant-Jésus, Léonard Forest - cinéaste et poète, Durelle, Hommes à louer, Pour la cause et Ça tourne dans ma tête. Il a participé également à la mise sur pied des Concours Tremplinet AnimAcadie, initiatives pour la relève francophone, très appréciées par les créateurs. Il est l’un des instigateurs du projet Wapikoni, une unité mobile de création vidéo et d’enregistrement musical conçue pour les jeunes Autochtones. Il était également le chef de projet pour la production novatrice en stéréoscopie Champlain retracé, un voyage en 3 dimensions mêlant le documentaire, la fiction et l’animation présentée depuis 2008 au Musée de la civilisation de Québec.

Fort d’une vaste expérience en tant que producteur et gestionnaire, Jacques Turgeon a été producteur responsable des régions du Québec au Programme français de l’ONF à partir de 1998 ainsi que du Studio Acadie à partir de 2000. Il assume les fonctions de producteur exécutif au Studio Acadie et au Studio Ontario et Ouest de l’ONF depuis 2007.

Hugues Sweeney
Producteur principal, Productions interactives
Office national du film du Canada

Après avoir emprunté les couloirs de la philosophie (à Ottawa) et les méandres du multimédia (à l’UQAM), Hugues Sweeney a pris les ascenseurs de Radio-Canada, d’abord en tant que responsable du projet multiplateforme Bande à part puis comme chef des émissions à Espace Musique. Depuis 2009, il arpente les arcanes de l’ONF afin de développer des productions interactives enracinées dans la grande tradition du documentaire et de l’animation.

 

 

COMITÉ DE GESTION

Le comité de gestion veille à la bonne marche du projet au jour le jour. Il est formé d’administrateurs de l’ONF et du GTA : Robert Grégoire (gestionnaire, projet Parlez-vous encore français?), Maryse Chapdelaine (productrice, Studio Acadie - ONF) et Anne-Marie Rocher (productrice au Studio Ontario et Ouest - ONF).




Robert Grégoire
Chargé de projet, Groupe des technologies de l’apprentissage
Université de Moncton

Robert Grégoire est responsable du développement d’affaires et de la recherche au Groupe des technologies de l’apprentissage (GTA) de l’Université de Moncton. À l’emploi du GTA depuis maintenant 10 ans, M. Grégoire a d’abord travaillé comme coordonnateur de production pédagogique. Dans ce rôle, il s’est signalé par sa participation à des projets communautaires en vue comme Ados – Parlons santé et la Prévention des maladies infectieuses.

Dès 2003, M. Grégoire travaille en parallèle à des projets de recherche portant sur les objets d’apprentissage et leurs répertoires. D’abord pour le projet pancanadien eduSource, ensuite pour le portail eduRafael. Robert Grégoire sort tout juste (juin 2011) d’un prêt de service auprès du Conseil national des recherches du Canada, où il dirigeait le projet MDXtract qui explorait l’automatisation de l’extraction des métadonnées décrivant les objets d’apprentissage et collaborait au projet SynergiC3.

C’est grâce à son expérience en développement d’affaires qu’il a participé à l’écriture de la demande de financement à Patrimoine canadien et qu’il est devenu gestionnaire principal du projet Parlez-vous encore français?

Maryse Chapdelaine
Productrice, Studio Acadie
Office national du film du Canada

Initialement formée dans le domaine des arts et des lettres, puis en gestion, Maryse Chapdelaine a travaillé dans plusieurs secteurs avant d’intégrer l’Office national du film du Canada au cours des années 1980. Elle a collaboré à un nombre important de productions, coproductions nationales et internationales à titre d’administratrice. Elle a travaillé autant le médium animation que le documentaire. Elle devient productrice déléguée en 2005 au sein du Programme français en documentaire. En 2008, elle a fait un saut en Acadie pour remplacer la productrice Murielle Rioux-Poirier pour une période de six mois, ce qui lui a permis de rencontrer les principaux intervenants du milieu et de participer à des projets de films qui ont été remarqués depuis. Elle occupe le poste de productrice du studio Acadie depuis octobre 2011.




Anne-Marie Rocher
Productrice, Studio Ontario et Ouest
Office national du film du Canada

Anne-Marie Rocher est productrice au Studio Ontario et Ouest de l’Office national du film du Canada depuis mars 2007. Titulaire d’un baccalauréat et d’une maîtrise en études cinématographiques, elle en a produit et réalisé à titre d'indépendante cinq documentaires. Gugging, 1996 (primé aux Rendez-vous du cinéma Québécois, au Festival de Columbus aux États-Unis, au Festival de Lorquin et au Festival des films sur l’art et pédagogique en France). André Markowicz, la voix d'un traducteur, 1999 (Prix du jury, Festival du film d’art de Montréal et Prix pédagogique au Festival des films sur l’art, en France).Guy Rocher, un sociologue militant, 2002 (Primé au Festival de Columbus, États-Unis). Les Acadiens de l’Île, chronique d’une renaissance, 2004 et Le théâtre de mes dix ans, 2006 deux documentaires tournés à l’Île-du-Prince-Édouard.

Depuis 1989, Anne-Marie Rocher a également réalisé et produit plusieurs séries pour TFO-TVOntario, une télévision éducative en Ontario. Elle a été productrice en chef pendant dix ans de la série pour enfants Méga TFO.

EX OFFICIO






Murielle Rioux-Poirier
Office national du film du Canada

Murielle Rioux-Poirier a travaillé dans le secteur public et privé une trentaine d’années. Elle a plus de 40 productions et coproductions à son actif qui sont pour la plupart des documentaires, mais qui comptent aussi des animations et des fictions. On peut nommer L’Extrême frontière, l’œuvre poétique de Gérald Leblanc; On a tué l’Enfant Jésus; Un dimanche à 105 ans; Marie Hélène Allain en dialogue avec la pierre; Antonine Maillet – les possibles sont infinis et Ça tourne dans ma tête, parmi ses productions les plus récentes.

Au mois d'août 2010, Murielle Rioux-Poirier se joignait à Jacques Turgeon pour approcher le Groupe des technologies de l'apprentissage de l'Université de Moncton afin de déposer une demande de subvention au Fonds interactif du Canada. C'était le début d'un long processus d'écriture collaborative qui allait aboutir, en mars 2011, à la mise en place de Parlez-vous encore français? L'équipe de projet regrette vivement le départ de Murielle, car son expérience, son énergie et ses idées ont été essentielles à nos réalisations jusqu’à ce jour (septembre 2011). Nous lui souhaitons tout le bonheur qu'elle mérite dans cette nouvelle étape de sa vie.



Les coordonnatrices de réalisation vidéo sont embauchées par les studios régionaux de l'ONF pour superviser et coordonner le travail des réalisateurs sur le terrain. Ces derniers, au nombre de huit et répartis également entre les Maritimes et l'Ontario - Ouest, ont pour travail de sillonner la francophonie hors Québec, armés de leur caméra et de leur imagination, afin de tourner de courts documentaires qui alimenteront les jeux du site Ta parole est en jeu! Sylvie Desjardins et Renée de Sousa ont donc pour tâche de gérer les cahiers de charge des réalisateurs, ! de faciliter leur travail en termes de sa logistique, et de coordonner tous les aspects techniques entre les studios de production et les réalisateurs.

Sylvie Desjardins
Coordonnatrice de réalisation
Studio Acadie (ONF)

Possédant une formation en éducation, Sylvie Desjardins a travaillé comme agente de programmes auprès du gouvernement du Nouveau-Brunswick dans les domaines social et éducatif pendant 20 ans. Elle a notamment œuvré à l’avancement du français en milieu minoritaire, et à la francisation au niveau régional et national. Sylvie a participé à la création d'un jeu de francisation mettant en vedette des régionalismes des quatre coins du Nouveau-Brunswick. Stimulée par le travail d'équipe,  elle s’est jointe avec beaucoup d'enthousiasme à ce projet au sein de l’équipe du Studio Acadie, en tant que coordonnatrice de production en avril 2011.

 

Renée de Sousa
Coordonnatrice de réalisation
Studio Ontario et Ouest (ONF)

Diplomée en production télévisuelle du collège Algonquin d’Ottawa, Renée de Sousa a une solide expérience en production. Dès 2003, elle débute comme coordonnatrice de séries documentaires, puis enchaîne avec la direction de production de séries dramatiques. Elle a travaillé notamment sur Francoeur, le premier téléroman franco-ontarien, ainsi que sur plusieurs séries jeunesses et documentaires diffusées sur les ondes de TFO et Radio-Canada. Fière de ses origines franco-ontariennes, Renée désire participer au rayonnement de la culture francophone au pays.

 



Le rôle de la commission d'experts de la langue est de conseiller les gestionnaires de projet sur tout ce qui touche aux contenus de langue française. La commission d'experts de la langue détermine les contenus pertinents et les thématiques; il cerne le cadre théorique et cautionne la validité langagière de tous les développements médiatiques. Il est formé d’auteurs, d’universitaires, de critiques et de personnalités du monde culturel provenant des diverses communautés francophones canadiennes hors Québec.

Paul Savoie

Paul Savoie, originaire de Saint-Boniface, au Manitoba, vit en Ontario depuis le début des années 1970. Il a plusieurs livres à son actif dans tous les genres littéraires. Parmi ses ouvrages, il faut signaler le recueil de poésie Amour flou, que Pierre Nepveu a fortement loué dans une critique parue la revue Spirale, et Racines d’eau, publié dans la prestigieuse collection Ovale des éditions du Noroît. Il est l'auteur de deux récits, Mains de père et À tue-tête, ainsi que quelques recueils de nouvelles. Il a traduit la poésie de Louis Riel (vers l'anglais) ainsi que celle de Dennis Lee (vers le français). Il a écrit plusieurs chansons, composé de la musique pour piano et participé à plusieurs spectacles. En 2007, il obtient le prix Trillium pour son recueil CRAC. Il est un passionné du cinéma et du voyage, surtout en Asie, qu'il a visitée à maintes reprises. D’ailleurs, le premier volume de ses récits de voyage, L’autre bout du monde, a paru aux Éditions Interligne et un nouveau recueil de nouvelles doit paraître bientôt. Il agit présentement comme directeur du Salon du livre de Toronto. Il est père d'une fille prénommée Julia et possède deux chattes, Bogie et Bacall. Son épouse, Esperanza, vient du nord des Philippines.

Simon Laflamme

Simon Laflamme enseigne à l’Université Laurentienne depuis 1984, où il occupe le poste de directeur du programme de doctorat interdisciplinaire en sciences humaines. Il donne des cours de méthode de recherche et de théorie en interdisciplinarité.

Ses recherches portent principalement sur diverses questions de la communication, de l’économie et des rapports entre les populations selon qu’elles sont minoritaires ou majoritaires.

Il est auteur de plusieurs livres dont Suites sociologiques (Sudbury, Prise de parole, 2006), Homogénéité et distinction (Sudbury, Prise de parole, 2003, avec Ali Reguigui), Des biens, des idées et des personnes au Canada (1981-1995), un modèle macrologique relationnel (Sudbury/Paris, Prise de parole / L’Harmattan, 2000), Communication et émotion. Essai de microsociologie relationnelle (Paris, L’Harmattan, 1995), La Société intégrée (New York/Paris, Peter Lang, 1992).

Georgette LeBlanc

Georgette LeBlanc est artiste multidisciplinaire, originaire de la Baie Sainte-Marie en Nouvelle-Écosse. Elle est titulaire d’un doctorat en littérature de l’université de la Louisiane à Lafayette. Sa démarche artistique privilégie l’oralité et la mémoire culturelle et cherche à rendre visible des personnages autrement ignorés par le discours officiel. À titre d’exemple, elle a publié deux romans poétiques, Alma (2006, 2e éd. 2007) et Amédé (2010) aux éditions Perce-neige, qui entament un cycle de textes autour de l’Acadie, pays de villages et de la diaspora dont elle est héritière.

Elle a été professeure de littérature, a écrit pour la télévision et le théâtre. Elle a animé plusieurs ateliers d’écriture dans diverses institutions d’enseignement et a participé à de nombreux salons du livre, festivals littéraires et lectures publiques au Canada et en Europe. En 2010, elle a cofondé l’organisation Inmateria, vouée à la recherche et à la création de capital créatif pour une culture de la rencontre.

Lise Dubois

Professeure de traduction au département de traduction et des langues de l’Université de Moncton depuis 1983, Lise Dubois s’intéresse aux questions concernant l’insertion sociale des pratiques linguistiques. Elle s’est conséquemment penchée sur l’aménagement linguistique et le bilinguisme officiel, la gestion des variétés linguistiques, la construction de la norme linguistique et, enfin, les représentations linguistiques des locuteurs et leur influence sur les comportements linguistiques, et ce, dans divers secteurs du milieu minoritaire : le monde de la traduction gouvernementale, les radios communautaires, l’affichage urbain et les centres d’appels. Elle a été codirectrice du Centre de recherche en linguistique appliquée de 1996 à 2001 et vice-doyenne de la Faculté des arts et des sciences sociales de 2001-2006 de l'Université de Moncton. Depuis 2009, elle est vice-rectrice adjointe à la recherche et doyenne de la Faculté des études supérieures et de la recherche.

Lise Gaboury-Diallo

Professeure au collège universitaire de Saint-Boniface, la Franco-manitobaine Lise Gaboury-Diallo est l'auteure de six recueils de poésie, Subliminales (1999), Transitions (2002), et Poste restante : cartes poétiques du Sénégal (2005), publiés aux Éditions du Blé. Les prix littéraires Radio-Canada 2004 lui décernent le premier prix, catégorie poésie française, pour son texte qui sera publié aux Éditions de la Nouvelle plume sous le titre : Homestead, poèmes du cœur de l'Ouest (2005), avec les œuvres d'Étienne Gaboury, Anna Binta Diallo, Laurence Véron et la traduction de Mark Stout. À la suite d'une collaboration avec la peintre Monique Larouche et le traducteur Mark Stout, Parchemins croisés : la genèse en peinture et en poésie paraît en 2008 aux Presses universitaires de Saint-Boniface. La même année, Lise Gaboury-Diallo signe L'endroit et l'envers, qui remporte le prix littéraire Rue-Deschambault 2009. Elle publie son premier recueil de prose, Lointaines, nouvelles aux Éditions du Blé en 2010, pour lequel elle reçut le prix littéraire Rue-Deschambault en 2011.

Liliane Rodriguez

Liliane Rodriguez enseigne la linguistique française et comparée à l'Université de Winnipeg depuis 25 ans. Elle est professeure titulaire depuis 1996.

Ses recherches actuelles portent sur la linguistique de corpus, la lexicométrie et le bilinguisme. Elle a publié plusieurs livres et plus de 60 articles en lexicologie, lexicographie, stylistique comparée et traduction. Elle est l'auteure, notamment de La langue française au Manitoba (Canada): histoire et évolution lexicométrique, Tübingen: Niemeyer, 2006, 520 p.

Crédit: Grajewski Fotograph Inc.